Le Tronçon n° 1  :  Toulon  -  Hyères

 
Le parcours de ce tronçon est représenté par le tracé en bleu sur la carte ci-dessous.

 

Le début du parcours cyclable du littoral vavois dans le centre de Toulon n'est pas très engageant... il devrait, en principe, se trouver à cet endroit (voir photo ci-contre) !!!

Il y a bien un panneau de signalisation bleu indiquant la présence d'une "piste cyclable" mais nous ne découvrons que des travaux, d'affreux immeubles et une sorte de canal assèché.

Il va donc falloir commencer la balade par un petit trajet en pleine ville... 

 

Heureusement, après quelques centaines de mètres à se faufiler à travers la circulation des voitures, on découvre quelque chose qui ressemble un peu plus à une piste cyclable !

On va rouler pendant un bon kilomètre en longeant l'autoroute A57 mais ici au moins on est en site propre et on peut pédaler relax malgré que cela sente pas mal le gaz d'échappement...


Après un petit quart d'heure, on arrive dans un charmant coin qui s'étend sur 1 km 200; il s'agit du "Vallon des Amoureux" constitué par la vallée du fleuve l'Eygoutier (15 km de long !!!) qui prend sa source à La Crau (Hyères) et se jette dans la grand'rade de Toulon. En ce beau jour de septembre, le fleuve est complètement à sec !

La piste cyclable est entourée de petits chemins ombragés où de vieux bancs invitent à faire la sieste.

On ferait bien une petite pause... mais le compteur kilométrique  du vélo n'indique que 4 km depuis le départ de Toulon... trop tôt pour une halte ! 

 

La piste cyclable se faufile ensuite à travers les jardins et vergers des villas qui constituent un des quartiers résidentiels de Toulon. Elle longe ensuite la route jusqu'à la charmante localité du Pradet qu'elle contourne par le nord. Elle suit alors de nouveau la grand route jusqu'à Carqueiranne en traversant la suberbe zone résidentielle du "Paradis". 
Là, les français ont fait fort... Alors que j'avais toujours cru qu'il n'y avait qu'un paradis, ils ont réussi à créer un "Paradis nord" à gauche de la route et un "Paradis sud" à droite !    

Arrivés aux portes de Carqueiranne, un petit détour par le port à la fois de pêche et de plaisance permet d'avoir un très joli coup d'oeil sur la charmante petite localité.

Cependant, il ne faut pas trop traîner car les gros nuages noirs qui s'accumulent dans la montagne ne présagent rien de bon. 

 
Après une agréable descente en bordure de la mer, on arrive à l'Almanarre puis au rond-point à l'entrée des salins de Pesquiers qui marque la fin de ce tronçon.

                                                                                                      Page suivante                  Retour index